Internet tiendra-t-il encore longtemps ?

L’explosion de l’IoT sur le réseau Internet.

L’explosion du nombre d’objet connectés pèse encore un peu plus sur un réseau conçu à l’origine pour consulter de simples pages web. Les chercheurs planchent sur de nouvelles solutions. Serait-ce une course contre la montre pour éviter un « big Crunch » ?

consommation digital dans la société

L’évolution du digital dans notre société.

internetTu as sûrement déjà entendu parler du risque qu’une météorite vienne frapper la Terre, ou encore d’un séisme dévastateur attendu sur la cote Ouest des Etats Unis, appelé le « Big One », qui détruirait tous les serveurs. D’après certains chercheurs, une nouvelle menace appelée « Le capacity crunch par Znet» existe. Il évoquerait la saturation de tous les réseaux internet. La théorie tient sur le risque que le réseau internet ne pourra pas supporter la hausse des flux en raison de l’explosion du nombre d’appareils digitaux connectés (smartphones, tablettes, IoT…etc.) dans la société de consommation.

Même si chaque flux ne représente que quelques Ko, le nombre d’objets connectés, qui a tout de même dépassé le nombre d’êtres humains, devraient être supérieur à 40 milliards d’ici 2020.

D’après des chercheurs spécialistes des réseaux, l’explosion des besoins en bande passante est plus rapide que les investissements effectués pour augmenter la capacité des réseaux. (Fibre optique).

Il faut dire qu’internet n’a pas été conçu pour un usage aussi intensif. Les données  traversant les océans grâce à près de 300 câbles à fibre optique,  pourraient arriver à saturation en 2023.

Comment sauver Internet ?

Il semblerait que la solution à cette question serait de faire table rase et de repartir d’une page blanche. Mais est-ce vraiment la solution la mieux adaptée à tous ? Il est difficile d’imaginer 30 000 fournisseurs de services remplacer d’un seul coup les centaines de milliers de routeurs du réseau.

Certains autres spécialistes imaginent des solutions pour répondre à cette problématique comme mettre fin à la neutralité du Net, qui assure à chacun un accès égal à la bande passante. En clair, les opérateurs réserveraient à certains services (Facebook, Twitter, YouTube, Amazon…etc.) un débit supérieur à celui des particuliers. Ce qui se traduirait par un prix d’abonnement proportionnel au débit utilisé.

IoTBien évidemment, cette idée fait bondir des milliers d’internautes, estimant qu’il s’agirait d’une discrimination et d’une remise en cause d’un des principes fondateurs d’internet.

Autre piste : stocker des données sur des serveurs proches des utilisateurs pour éviter qu’elles fassent le tour du monde. Par ailleurs la capacité des fibres optiques s’améliore, sans oublier l’arrivée de nouvelles technologies comme le Li-fi, la transmission des données sans fil par la lumière. Des mesures qui permettront d’éviter à internet une mort plusieurs fois annoncée. Il faut dire que la capacité d’adaptation à sa survie est inscrite dans ses gènes.

Le plus pro du numérique

L’essor des objets connectés fait courir un autre risque aux réseaux : celui du piratage. Les exemples d’hacking d’objets connectés se multiplient (drones, prise de contrôle à distance de voiture, capteurs connectés …etc.). Il faut dire qu’entre la négligence des utilisateurs (l’oubli d’installation d’un mot de passe par exemple) et les fabricants qui ne dotent pas leurs objets de protection suffisante. Un boulevard s’est ouvert aux hackeurs.

Finalement, constructeurs et spécialistes de sécurité informatiques, se penchent sérieusement sur des solutions pour mieux protéger ces données du quotidien. Reste maintenant à faire évoluer le comportement des utilisateurs.

5 réflexions au sujet de « Internet tiendra-t-il encore longtemps ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directory Wizard powered by www.polldirectory.net