Le futur des réseaux IoT s’appel LPWA

La transition digitale IoT, simple question de portée et de débit

Parmi les technologies de communication sans fil pour le M2M (machine-to-machine) et IoT, deux grands types de réseaux radio se distinguent :

IoT

1-Les réseaux courte portée

Ce type concerne les technologies populaires qui émettent de quelques centimètres à quelques centaines de mètres maximum : WiFi, Bluetooth, RFID, NFC.

2-Les réseaux moyenne et longue portée.

Ceux-ci concernent les technologies qui ont des portées plus importantes, de quelques centaines de mètres à plusieurs dizaines de kilomètres. Ce sont les réseaux cellulaires traditionnels (GSM, GPRS, ect…) que nous utilisons pour nos communications mobiles.

Des débits différents

Autre aspect sur lequel les réseaux se différencient : le débit. Quand une technologie comme le Wifi, propose des débits de l’ordre de la centaine de Mbits ou plus, alors que d’autres comme le NFC ne dépasse pas le Mbit.

les réseaux sans la société de consommationDes réseaux adaptés à l’IoT

Les réseaux mobiles traditionnels sont encore très majoritairement utilisés pour les communications M2M.

Pour certaines applications (ville intelligente, maintenance prédictive, agriculture connectée, gestion de stocks), il s’agit de déployer des centaines de milliers de capteurs communiquant quotidiennement de très faibles quantités de données, à faible débit, vers des serveurs sur Internet (cloud).

Pour ces types d’applications la solution des réseaux mobiles traditionnels apparait être surdimensionnée à de nombreux égards : coût, infrastructure, puissance requise, débit …

La réponse adaptée à ces équipements limités en capacité mémoire, en puissance de calcul et en énergie a fait son apparition sur le marché de la connectivité des objets et des capteurs communicants à moyenne et longue portée : les LPWAN (Low Power Wide Area Networks).

Les réseaux LPWA

Les réseaux de LPWA sont des réseaux sans fils basse consommation, bas débit et longue portée, optimisés pour les équipements aux ressources limitées pour lesquels une autonomie de plusieurs années est requise. Ces réseaux conviennent particulièrement aux applications qui n’exigent pas un débit élevé.

Compte tenu des faibles débits et de la faible occupation spectrale des signaux, il faut en moyenne, pour un réseau LPWA, 10 fois moins d’antennes pour couvrir la même surface qu’un réseau cellulaire traditionnel.

 

Les caractéristiques d’un réseau LPWA
Caractéristique Valeur cible
Portée 3 – 50 km selon l’environnement
Autonomie entre 5 et 15 ans
Débit de 0.1 à quelques centaines de kbits par seconde
Coût abonnement quelques euros par an
Coût module quelques euros

Le plus Pro du numérique

Tu veux une petite comparaison de prix ?

Un abonnement mobile traditionnel coûtera jusqu’à quelques dizaines d’euros par mois alors que quelques euros par an suffisent pour un abonnement LPWAN.

De plus, le prix du modem ne coûte que quelques euros pour les solutions LPWAN versus quelques dizaines d’euros pour les réseaux mobiles.

Multiplié par les millions de capteurs à déployer, la différence de coût annuelle est considérable.

C’est justement ce segment de marché qui est aujourd’hui visé par les acteurs des réseaux LPWA.

Découvre sur les réseaux IoT de Sigfox, Orange, Qowisio ou LoRa Alliance dans ta rubrique Pro du numérique.

Une réflexion au sujet de « Le futur des réseaux IoT s’appel LPWA »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directory Wizard powered by www.polldirectory.net